SODEFOR

Accueil

Communiqué

Une ONG britannique a récemment émis et diffusé un rapport sur les activités de Sodefor et de Forabola en République Démocratique du Congo. Ce rapport partial, paternaliste et politiquement orienté, a été largement repris et diffusé par certains médias internationaux.

Sodefor et Forabola contestent avec la plus extrême vigueur l’ensemble des accusations portées contre elles et contenues dans ce rapport.

D’ailleurs elles ne font l’objet d’aucune mise en cause ou procédure par quelque autorité qualifiée.

Conscientes qu’elles oeuvrent dans le cadre d’une industrie particulière, Sodefor et Forabola cherchent sans cesse à améliorer la qualité de leurs prestations et s’entourent régulièrement de consultants tiers compétents pour conduire des audits indépendants en relation avec leurs opérations. Le but de ces mandats est de mener une réflexion constante sur la gestion des activités forestières, sous l’angle environnemental, social et de gouvernance. Les recommandations liées aux approches alternatives, qui peuvent être adoptées pour développer une gestion durable de la forêt et les pratiques sociales, ont toujours été prises en compte. Sodefor et Forabola ne dérogeront pas à ce principe dans le futur.

Sodefor et Forabola sont aujourd’hui comme hier disposées à répondre sans réserve à toute éventuelle interrogation de toute autorité compétente en relation avec leurs activités. Par l’intermédiaire du site www.sodefor.net toutes les communications générales utiles à leurs clients ou plus largement à tout public intéressé continueront d’être publiées.

Sodefor et Forabola n’entendent cependant pas se soumettre aux injonctions infondées de l’ONG et se réservent le droit de demander par toute voie ouverte la réparation du tort qui leur est injustement causé.

Créée en 1994, la Sodefor est une SPRL de droit Congolais. Elle a débuté ses activités dans la Province du Bandundu, à 400 km au Nord Est de Kinshasa.

Société d’État nationalisée en 1974 et dissoute en 1990, la Forescom disposait d’une unité industrielle de sciage et une de déroulage de bois (contreplaqués) à Nioki.

L’État a apporté par protocole d’accord signé entre associés toutes les concessions (Garanties d’Approvisionnement) qui étaient détenues par Forescom. La superficie des concessions d’approvisionnement transférées à la Sodefor dépassait 1.700.000 Ha.

Les troubles qu’a connu le pays à partir de 1996, ont empêché l’exploitation sur une grande partie de ces superficies et ont même entraîné l’arrêt total de l’unité industrielle de Nioki en 1998/1999. Il faut souligner que malgré l’arrêt, l’entreprise a toujours, pendant cette période, maintenu le fonctionnement sans faille de l’hôpital de Nioki ainsi que de l’ensemble de la zone de santé régionale.

La société a obtenu de la part de l’État, au début des années 2000, de nouveaux titres forestiers éloignés des zones de guerre afin de garantir l’approvisionnement de son usine de Kinshasa, rachetée à Sokinex en 2001 et qui comporte une scierie pour fabrication de contreplaqués et une ligne de déroulage.

A ce jour, forte de ses 1500 salariés, de ses deux unités de transformation, à Nioki et Kinshasa, engagée résolument dans l’aménagement durable, Sodefor est l’une des entreprises leader de la République Démocratique du Congo. Entreprise leader veut dire, pour Sodefor, responsabilité sociale et environnementale.

Cette volonté de bien faire, de contribuer à un développement durable, repose sur trois piliers:

  • Le pilier économique sans lequel les autres piliers ne sont pas réalisables, est l’assurance de la rentabilité et de la pérennité de l’entreprise.
  • Le pilier social doit établir que l’existence même de l’entreprise constitue un bénéfice pour les travailleurs et les populations riveraines en créant des conditions pour l’amélioration de leurs conditions de vie
  • Le pilier environnemental qui prend en compte les impacts des activités de l’entreprise sur l’environnement.
Sodefor se guide donc par les principes suivants:
  • Se conformer aux exigences légales, tant nationales qu’internationales, applicables à nos activités Respecter les droits fonciers et d’exploitation des terres et des ressources forestières ;
  • Respecter les droits légaux et coutumiers des peuples autochtones sur la propriété, sur l’exploitation et sur la gestion de leurs terres terroirs et ressources.
  • Maintenir ou améliorer le bien-être social et économique durable des travailleurs forestiers et des communautés locales ;
  • Promouvoir l’exploitation efficiente des nombreux produits et services forestiers en vue d’assurer leur profitabilité économique et réaliser un grand nombre de bénéfices environnementaux et sociaux ;
  • Conserver la diversité biologique et ses valeurs associées, ainsi que les ressources hydriques, les sols, les écosystèmes et paysages particuliers et fragiles, de manière à maintenir les fonctions écologiques et l’intégrité de la forêt ;
  • Élaborer des plans d’aménagement pour chacune de ses concessions (toutes les concessions de SODEFOR auront un plan d’aménagement avant la fin de l’année 2019, plusieurs plans d’amenagement sont actuellement termines et soumis à l’approbation du ministere, d’autres le seront avant la fin de 2018);
  • Évaluer en permanence l’état de la forêt, la production des ressources forestières, la chaîne de traçabilité, les activités d’aménagement ainsi que leurs impacts sociaux et environnementaux ;
  • Identifier les forêts à hautes valeurs de conservation et appliquer le principe de précaution afin de garantir la conservation ou l’amélioration des attributs qui définissent de telles forêts.

SODEFOR sprl

2165, Avenue des Poids Lourds,
Commune de la Gombe
Kinshasa
République Démocratique du Congo
Tel.: +243 85 127 29 91
E-mail: mail@sodefor.net

fr_FR
en_GB fr_FR